Santé : médecins généralistes, laboratoires et hôpitaux publics poursuivent leur mobilisation

© Herve Chatel / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Il n'y a pas eu de guérison miracle pour le système de santé , malgré les promesses d'Emmanuel Macron , vendredi devant les soignants du centre hospitalier de Corbeil-Essonnes. Les mobilisations se renforcent, que ce soit les médecins généralistes, les laboratoires ou encore l'hôpital public. Il va être compliqué de se faire soigner cette semaine. Les médecins généralistes poursuivent leur mobilisation. Ils ont manifesté jeudi pour réclamer notamment une hausse du prix de la consultation à hauteur de 50 euros. Le ministre de la Santé, François Braun, a déjà annoncé que ce ne sera pas le cas.

Plus de 90% des laboratoires seront fermés toute cette semaine

Alors, les cabinets tourneront au ralenti cette semaine, comme l'explique Noëlle Cariclet, porte-parole du collectif Médecins pour demain. "Notre grève continue, c'est-à-dire que les cabinets vont rouvrir dès lundi avec une activité limitée, la grève de la permanence des soins continue. Nous allons faire des actions crescendo, semaine par semaine, qui vont venir se cumuler pour continuer à faire pression sur ces négociations conventionnelles et essayer d'éveiller l'État à la problématique réelle de terrain du système de santé."

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

De la même manière, plus de 90% des laboratoires seront fermés toute cette semaine. L'État leur demande d'économiser 1,3 milliard d'euros en trois ans. Un montant jugé excessif qui pourrait entraîner la fermeture d'au ...


Lire la suite sur Europe1