Santé : les laboratoires d'analyses médicales appelés à une « grève illimitée » dès lundi

© Mathieu Pattier/Sipa

Le bras de fer entre les syndicats de biologistes et le gouvernement autour du budget 2023 de la Sécurité sociale continue. Les syndicats ont décidé d’appeler à une « grève illimitée » de tous les laboratoires d’analyses médicales à partir de lundi. L’annonce fin septembre des 250 millions d'euros d'économies à réaliser de gré ou de force dans leur secteur ne passe toujours pas auprès des biologistes libéraux. Ils s'alarment d'un « coup de rabot » et s'y opposent par tous les moyens.

Lire aussi - Budget de la Sécurité sociale : le gouvernement prépare de nouvelles mesures pour le grand âge

Ce mouvement, qui devrait durer au moins trois jours, est également porté par les grands groupes de laboratoires privés (Biogroup, Cerba, Eurofins, Inovie, Synlab), ainsi que par le réseau des Biologistes indépendants (LBI).

Plusieurs syndicats d'autres professions ont également apporté leur soutien aux biologistes, comme ceux regroupés au sein des Libéraux de santé, ainsi que les médecins de l’UFML. Bilans sanguins et autres analyses devront attendre au minimum jeudi prochain, le 17 novembre. Mais les dialyses continueront d'être assurées et les bilans de chimiothérapie prélevés à domicile par les infirmières libérales. Enfin, en cas d'urgence, les patients devront se rendre dans le service d'urgences le plus proche.

Un boycott jugé « inconscient » par le ministre de la Santé

La grève illimitée semble être le dernier recours pour ces biologistes libéraux. Car ayant peur d’une baisse de t...


Lire la suite sur LeJDD