Santé : les laboratoires de biologie en grève à partir de lundi

© Magali Cohen / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Après un mois de bras de fer avec le gouvernement autour du budget 2023 de la Sécu, les syndicats de biologistes franchissent une nouvelle étape et appellent à une "grève illimitée" des laboratoires d'analyses médicales à partir de lundi.

La ponction ne passe toujours pas. Depuis l'annonce, fin septembre, des 250 millions d'euros d'économies à réaliser de gré ou de force dans leur secteur, les biologistes libéraux s'alarment d'un "coup de rabot" et s'y opposent par tous les moyens.

Redoutant une baisse de tarifs pérenne, ils ont d'abord proposé une "taxe exceptionnelle" du même montant, au titre des profits engrangés grâce aux tests Covid. Faute d'accord, ils ont ensuite arrêté de transmettre les résultats de ces dépistages au fichier national SI-DEP, perturbant le suivi de l'épidémie pendant une semaine.

Un boycott jugé "inconséquent" et "inadmissible" par le ministre de la Santé, François Braun, qui les a même accusé de "prendre en otage l'ensemble de la population". Ce coup de semonce n'a pas fait bouger les lignes: reçus lundi soir à l'Assurance maladie, les biologistes en sont sortis en dénonçant une "folie austéritaire" et en appelant à la "grève reconductible" à partir du 14 novembre.

Un mouvement aussi porté par les grands groupes de laboratoires privés

Le mouvement, qui devrait durer au moins trois jours, est aussi porté par les grands groupe de laboratoires privés (Biogroup, Cerba, Eurofins, Inovie, Synlab), ain...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Grève du 10 novembre : Nouvelle mobilisation pour la hausse des salaires