Santé : la récupération améliorée après chirurgie, un dispositif ouvert à tous ?

Plusieurs chirurgiens mettent en œuvre la récupération améliorée après chirurgie (Raac) pour aider leurs patients à être les plus autonomes et rentrer le plus vite possible à leur domicile. Un dispositif qui ne connaît que très peu de limites, comme l’indique le docteur Damien Mascret sur le plateau de France 2. Néanmoins, les patients doivent être attentifs après l’opération. "On va devoir surveiller trois choses (…) : l’apparition de douleurs, l’apparition de gonflements, ça peut vouloir dire qu’il y un hématome en train de se former, et pour finir l’apparition de fièvre. Ça peut indiquer une infection", explique le médecin généraliste.

Un dispositif économique Après son opération, le patient est mis au courant de ces différents points. "Ce dispositif requiert que l’individu ait toute sa tête et qu’il ait des proches à son domicile", poursuit le médecin. Les avantages de ce dispositif sont bien évidemment économiques, car le patient est hospitalisé moins longtemps. On note également "moins d’infections secondaires" et "moins de complications" comme le précise Damien Mascret.