Santé : l’auteure Joy Sorman témoigne du quotidien difficile des unités psychiatriques

L’auteure Joy Sorman met en lumière le quotidien de plusieurs unités psychiatriques qu’elle a suivi pendant une année à raison d’un jour par semaine. Elle décrit dans son livre À la folie, publié aux éditions Flammarion, la vie des patients mais aussi des soignants "qui sont en sous-effectif, qui ont beaucoup de mal à s’occuper des patients". "On se rend compte de l’invisibilité de cette souffrance-là. À la faveur, malheureusement, de la crise sanitaire, on parle un peu plus de cette souffrance morale mais la plupart du temps, elle est quand même rendue invisible", témoigne-t-elle. Retranscrire la parole des patients Dans son livre, Joy Sorman a décidé de retranscrire ce que pensent les patients, afin d’être le plus fidèle possible à ce qu’ils ressentent. "À l’hôpital psychiatrique, il y a beaucoup de hiérarchie. Les patients se sentent sous le joug des soignants qui ont toute l’autorité. Et dans le livre, je voulais remettre tout le monde sur le même plan d’immanence. C’est comme une petite scène de théâtre : il y a moi, les patients, les soignants, tous ensemble. Je voulais mêler toutes ces voix et surtout ne pas parler à leur place", explique l’auteure.