Santé : les Français jugent avoir de plus en plus de mal à se faire soigner

·2 min de lecture
70 % des sondés déclarent qu'ils ont dû renoncer, au moins une fois dans leur vie, à une consultation chez un médecin.

Près de 3 Français sur 4 estiment que le système de soins se détériore et qu'il devient plus compliqué d'être pris en charge, selon une étude du « Parisien ».

La santé des Français va-t-elle pâtir d'un accès plus compliqué aux soins ? Alors que le pays fait face depuis presque deux ans à une crise sanitaire qui s'éternise, et qui tend à montrer les limites du système hospitalier, voilà qu'une étude sur la santé au quotidien vient semer un peu plus le doute sur l'avenir de l'accès aux soins dans l'Hexagone. Réalisée par l'Ifop-Biogaran et dévoilée par Le Parisien, mardi 11 janvier, elle indique que près de trois Français sur quatre (74 %) estiment qu'il y a eu une réelle dégradation du système de santé, ces dernières années. Un chiffre qui atteignait 57 % en 2007.

À l'époque, un peu plus de 30 % des personnes interrogées jugeaient même que le système s'était amélioré. En 2021, ce pourcentage est tombé à 9 %. Cette dégradation semble avoir des effets bien réels au quotidien : 70 % des sondés déclarent qu'ils ont dû renoncer, au moins une fois dans leur vie, à une consultation chez un médecin.

Des difficultés à obtenir des rendez-vous qui font renoncer les patients

Près de la moitié disent avoir été confrontés à ce choix ces deux dernières années et pour 51 % des personnes interrogées, cette renonciation à aller consulter un médecin généraliste est due à l'impossibilité d'obtenir un rendez-vous rapidement. Une raison évoquée également pour 54 % dans le cas d'une nécessité de consulter un spécialiste. En 2007, respectivement, seuls 23 % et 32 % des sondés évoquaient cette problématique. En 15 ans, cette proportion a do [...] Lire la suite

VIDÉO - Parlement européen : vers une meilleure protection des travailleurs de plateformes numériques ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles