Santé : ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

En déplacement à Corbeil-Essonnes vendredi, Emmanuel Macron a appelé à « sortir de ce jour de crise sans fin » dans le secteur de la santé.  - Credit:LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
En déplacement à Corbeil-Essonnes vendredi, Emmanuel Macron a appelé à « sortir de ce jour de crise sans fin » dans le secteur de la santé. - Credit:LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Lors de ses vœux aux soignants du Centre hospitalier sud-francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes (Essonne), Emmanuel Macron a appelé vendredi 6 janvier à « sortir de ce jour de crise sans fin » dans le secteur de la santé. « Je sais l'épuisement personnel et collectif, ce sentiment parfois de perte de sens qui s'est installé, le sentiment au fond de passer d'une crise à l'autre », a-t-il déclaré, en appelant à « aller beaucoup plus vite, beaucoup plus fort et prendre des décisions radicales ».

Le chef d'État a dit son intention de réorganiser le travail à l'hôpital d'ici à juin 2022 pour lui permettre de garder les soignants qui souhaitent le quitter et de le rendre plus attractif. « On doit tout faire pour garder les soignants » à l'hôpital, a-t-il souligné. « Ce qui veut dire qu'on doit ensemble travailler à une meilleure organisation du temps de travail », a-t-il ajouté, déplorant une « hyper rigidité » dans l'application des 35 heures et un système qui « ne marche qu'avec des heures supplémentaires ».

Le succès du plan « Ma santé 2022 »

Emmanuel Macron a promis d'« accélérer le recrutement des assistants médicaux  », créés en 2018, pour les faire passer de « près de 4 000 » actuellement à « 10 000 d'ici à la fin de l'année prochaine ». « C'est un vrai succès » du plan « Ma santé 2022 » présenté au début du précédent quinquennat, « ça libère du temps médical » pour que les soignants suivent leurs patients, a estimé le chef de l'État.

Il a également annoncé qu [...] Lire la suite