Santé. Covid, Ebola, grippe aviaire : la Côte d’Ivoire a trois épidémies à gérer de front

·2 min de lecture

Les autorités ivoiriennes venaient tout juste de riposter à l’apparition d’un cas d’Ebola le 14 août – le premier depuis 1994. Mais alors qu’un foyer de grippe aviaire a été découvert à Abidjan, en plus des cas de Covid-19, le pays serait-il en proie à “une triple malédiction des virus” ? s’inquiète Wakat Séra.

Ebola en Côte d’Ivoire. Une première depuis 30 ans. Le virus a traversé les frontières, en provenance de la Guinée Conakry, transporté par une jeune femme qui a été aussitôt mise en isolement. Mais ce seul cas, dont l’apparition a été rendue publique le 14 août, s’il n’a pas semé une panique outre mesure, a tout de même interpellé les autorités sanitaires ivoiriennes qui ont immédiatement déclaré la guerre à la maladie. Le plan de riposte du ministère de la Santé doit se dérouler dès le 17 août.

Pour parer au plus pressé, la patiente est déjà prise en charge, en plus de ses compagnons de voyage et des personnes qu’elle a croisées sur son itinéraire. Les forces de l’ordre aux postes frontaliers et le personnel de santé ont commencé à recevoir leur dose de vaccin, dès ce lundi [16 août]. La solidarité africaine, séculaire et agissante, a, d’ailleurs, conduit la Guinée à mettre aussitôt à la disposition de la Côte d’Ivoire sa voisine 5 000 doses de vaccin anti-Ebola. La campagne de vaccination, concentrée sur les cas cibles et les personnes à risque qui ont croisé le chemin de la patiente du Centre hospitalier et universitaire de Treichville, s’étendra au plus grand nombre.

Le pire peut encore être évité

Quelle sera l’efficacité du plan de riposte et de prévention contre ce virus tant redouté, identifié pour la première fois en 1976, dans un village du Congo, non loin duquel coule une rivière portant le nom Ebola ? Il urge pour les autorités ivoiriennes de renforcer les mesures préventives pendant qu’il est encore temps pour éviter une envergure d’épidémie dévastatrice.

Les ravages opérés par le virus dans son Congo natal, ou en Guinée qui a connu la plus grande épidémie en décembre 2013, ou encore au

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles