Santé - Un chercheur français dans l’antichambre du Nobel

Des cellules CAR-T (des lymphocytes T modifiés génétiquement) attaquent une cellule cancéreuse. - Credit:
Des cellules CAR-T (des lymphocytes T modifiés génétiquement) attaquent une cellule cancéreuse. - Credit:

Le Breakthrough Prize 2023 pour les sciences de la vie a été coattribué à un médecin français, Michel Sadelain, 63 ans. Cette récompense consacre ses découvertes sur les cellules CAR-T, à l'origine de thérapies révolutionnaires contre le cancer.

Le Point : Vous n'auriez jamais reçu ce prix si…

Dr Michel Sadelain : … Je n'avais pas été aussi obstiné. J'ai eu l'idée il y a trente ans de transformer certaines cellules immunitaires des patients en armes de guerre contre leurs tumeurs. La thérapie que j'ai contribué à mettre au point consiste à prélever des lymphocytes sur un patient. Ceux-ci sont programmés génétiquement pour reconnaître les cellules cancéreuses avant d'être réinjectés au patient pour s'attaquer à son cancer.

Pendant vingt-cinq ans, vos travaux ont été menés dans une relative indifférence.

L'approche par la thérapie génique faisait peur. J'ai essuyé les railleries de nombreux collègues. J'ai eu droit à « de toute façon, ça ne marchera pas » ou encore « vous ne pourrez pas faire ça chez l'homme », sans compter « l'industrie ne sera jamais intéressée ».

 - Credit:
- Credit:

Des cellules CAR-T (des lymphocytes T modifiés génétiquement) attaquent une cellule cancéreuse.

Vous avez réussi ! Comment vous y êtes-vous pris ?

Avec mon équipe du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, à New York, nous avons fabriqué un gène synthétique, inconnu dans la nature, puis nous l'avons inséré dans le génome des lymphocytes T. À force d'essais et de répétitions sur des modèles animaux [...] Lire la suite