Santé : les adolescents en grande souffrance

Retrouver le plaisir de dessiner, marcher, se dorloter. Des victoires pour ces adolescents en mal de vivre. Dans les hôpitaux, certains services pour enfants, habitués aux bronchiolites et au diabète, font face à des troubles alimentaires et du mal-être chez les plus jeunes. Camille avait "l'impression d'être une sorte de fantôme". Le Covid-19 est une source d'angoisse pour ces jeunes, qui sacrifient leurs projets d'avenir. En résultent des troubles psychiques, parfois des tentatives de suicide. Trouver de l'aide "Refuser de manger, c'est une manière de reprendre la main sur les choses", explique une soignante. "On a jamais vu ça en vingt ans, c'est inédit". Avec des soignants et ses parents, un adolescent explique comment il a planifié son passage à l'acte. "C'est un peu prémédité (...) je ne regrette pas, parce que ça m'a permis d'être ici et d'être aidé." Cependant, les places commencent à manquer pour ces jeunes en crise.