Santé : à quoi va servir l'aide de 44 millions d'euros reçue par le CHU de Châteaubriant

·1 min de lecture

C'était l'une des promesses du Ségur de la Santé : financer la rénovation des hôpitaux et des établissements de santé. Une enveloppe épaisse de 650 millions d'euros, rien pour que l'année 2021. "Si nous voulons que nos soignants continuent d’exercer leur vocation, nous devons leur donner les moyens de le faire !" avait déclaré l'année dernière Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé.

Des moyens et une ambition

Cette petite ville entre Nantes et Rennes, aux 12.000 habitants, connaît potentiellement 100.000 personnes à soigner. Grâce aux objectifs du gouvernement, le CHU de Châteaubriant, en Loire-Atlantique, vient d'obtenir une aide de 44 millions d'euros. "C'est un signal fort de pouvoir moderniser notre établissement, d'avoir un outil de travail et un plateau technique le plus performant possible. Et, le point numéro deux, c'est d'être suffisamment attractif pour faire venir des professionnels de santé", témoigne le directeur de l'hôpital Eric Manoeuvrier.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Améliorer l'état des hôpitaux, des urgences et des Ehpad est doublement vertueux, selon le maire de Châteaubriant. "La politique a été de mettre tout le monde au même endroit, progressivement, de façon à créer cette dynamique professionnelle et atténuer cette problématique de l'insuffisance de médecins généralistes en France", souligne Alain Hunault.

>> À LIRE AUSSIDéserts médicaux : le Pas-de-Calais va salarier trois médecins générali...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles