Sanofi : un millier d’emplois supprimés en France

La suppression annoncée, vendredi 26 juin, de 1 700 postes en Europe au sein du groupe Sanofi, va toucher les emplois français de plein fouet. "Le géant pharmaceutique français Sanofi vient de l’annoncer : 1 000 suppressions d’emplois en France sur trois ans, sur les 25 000 salariés que compte le groupe ici, a priori uniquement sur la base du volontariat, selon la direction. Ce qui voudrait dire ni départ contraint, ni licenciement, ni plan de sauvegarde de l’emploi", indique la journaliste Sophie Lanson, en duplex du laboratoire Sanofi de Gentilly (Val-de-Marne). Un plan d’économies à 2 milliards d’euros en cause "Seraient principalement concernées les fonctions support commercial ou encore les fonctions liées aux plateformes de recherche, principalement dans les sites d’Île-de-France, du Val-de-Marne ou au siège à Paris. Alors, pourquoi cette décision ? Aucun lien avec la crise sanitaire du Covid-19, selon la direction. En fait, un plan d’économies de 2 milliards d’euros avait été annoncé il y a six mois. Une nouvelle stratégie, selon le président France du groupe, avec un objectif : abandonner certaines activités pour se recentrer sur quelques créneaux porteurs, par exemple un nouveau centre de recherche dans les vaccins", conclut-elle.