Sandrine Rousseau, la “pourfendeuse des mâles français”

PHOTO ALAIN JOCARD/AFP

Pour le Times, il s’agit du dernier exemple en date d’une “crise de la coalition d’opposition de gauche déclenchée par les accusations de violences sexistes pesant sur certaines de ses figures emblématiques”. Ce lundi 26 septembre, Julien Bayou a annoncé son retrait du poste de secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV). Le quadragénaire a senti la pression monter après que Sandrine Rousseau a révélé, le 19 septembre, avoir reçu au sein de la cellule d’enquête sur les violences sexistes et sexuelles du parti une des ex-compagnes de M. Bayou, qui l’accuse de “comportements de nature à briser la santé morale des femmes”.

Bayou nie les accusations. Mais il a fini par présenter sa démission. “Les attaques de l’universitaire ont des conséquences importantes”, rapporte le Times. Raison pour le quotidien conservateur de s’intéresser de plus près à la députée verte de Paris. “Rousseau mène la charge en tant que fer de lance d’un féminisme combatif que la France aime qualifier d’excessif”, écrit le journal. L’épisode du barbecue notamment, suivi d’un vif débat en France à la fin de l’été, et aussi d’une étude Ifop montrant une corrélation entre gros mangeurs de viande et opinions sexistes ont attiré l’attention de la presse internationale.

Dans la course pour prendre les rênes du parti, Rousseau “campe sur des positions qui sont du pain bénit pour ses ennemis, qui la traitent d’héritière de Robespierre”, écrit le Times. Une posture qui perturbe y compris au sein de son camp. “Rares sont ceux qui l’attaquent ouvertement, mais certains membres de la gauche la décrivent en privé comme une adepte de coups de pub à la Zemmour”, écrit le quotidien au sujet des partis de la Nupes.

Le titre conservateur s’attarde aussi quelques instants sur les déclarations de Sandrine Rousseau, qui, durant l’été, qualifiait Elon Musk d’“archétype des mâles blancs responsables des souffrances des êtres humains et de la catastrophe climatique”. Une accusation qui sort de la bouche de la “pourfendeuse des mâles français”, titre le journal.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :