Sandrine Rousseau sur la police : «On a une doctrine du maintien de l’ordre qui ne va plus du tout»

Isa Harsin / SIPA

La candidate NUPES dans le 9ème circonscription de Paris est revenue, mercredi 8 juin sur France 2, sur la mort d’une femme après un refus d’obtempérer mais aussi les élections législatives et la potentielle majorité de l’organisation d’extrême-gauche à l’Assemblée Nationale.

Invitée sur France 2, Sandrine Rousseau a débuté son entretien par l’affaire de la mort d’une femme de 21 ans après un refus d’obtempérer. Son patron, Jean-Luc Mélenchon, avait dit ensuite que « la police tue », paroles que la candidate Nupes a défendues : « De fait, elle a tué une femme de 21 ans et ce n’est pas la première fois. L’enjeu est qu’elle ne tue plus et que la légitime défense revienne au cœur du sujet. On a une doctrine du maintien de l’ordre qui ne va plus du tout. » Elle a ajouté qu’« il faut une justice beaucoup plus indépendante de la police. On sait qu’à chaque fois qu’il y a des tirs de policiers, les enquêtes sont longues, contestables. »

Pour elle, « les policiers ont un devoir d’exemplarité presque supérieur aux autres citoyens. On ne peut aller vers une espèce de flou où ils peuvent dégainer leur arme et tirer. Il faut ré-apaiser les tensions entre la population et la police. » Sandrine Rousseau a également donné une définition de la présomption d’innocence après ces attaques de la part de Mélenchon : « La présomption d’innocence, c’est quand les personnes sont innocentes en attendant la preuve du contraire. »

Quid du cas Damien Abad ? « Damien Abad représente le peuple, il est ministre il y a un symbole . Quand deux femmes parlent de viol, on dit que la parole d’un homme vaut plus que la parole de deux femmes. » Elle a pris l’exemple de Georges Tron afin d’étayer ses propos : « Georges Tron a immédiatement été démis de ses fonctions il y a vingt ans. On voit que le gouvernement ne donne aucun signal que la parole est importante. »

« Emmanuel Macron a des paroles fortes mais qui ne sont pas traduites dans les actes »

Sur le volet des législatives, la candidate NUPES a déclaré au sujet du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles