Sandrine Quétier explique son départ soudain de la présentation télé pour la fiction

·1 min de lecture

Elle est de retour sur TF1, mais pas à la tête d'une émission. Sandrine Quétier joue dans la nouvelle saison de la série Léo Matteï, brigade des mineurs, lancée la semaine dernière. L'ancienne animatrice télé explique jeudi dans l'émission Ça fait du bien pourquoi elle a décidé en 2017 de plaquer son ancienne carrière pour se lancer dans le métier de chanteuse et de comédienne. Un choix "pas du tout compliqué" à faire, assure-t-elle, bien qu'elle ait, au début, divisé ses revenus par plus de quatre.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

Une étiquette qui colle à la peau

"Ça, ce n'est pas grave, c'est des maths", tranche-t-elle. "Je jouais déjà de la comédie, je faisais de la musique, mais je ne m'y consacrer pas autant que je le souhaitais. Et je ne voulais pas terminer aigrie en ayant des regrets de ne pas l'avoir fait." Sandrine Quétier fait donc un choix radical : se mettre "au pied du mur, arrêter la télé et démarrer de zéro".

C'est sur France 3 qu'elle décroche alors son premier rôle, dans la série policière Magellan. Suviront des rôles dans Meutres dans le Jura et Joséphine ange gardien. Ce "changement d'étiquette" n'a pourtant pas été naturel. "C'est extrêmement compliqué en France", observe la comédienne, qui estime que son passé d'animatrice est parfois un frein. "Tout ce que je demande, c'est de faire passer les castings", explique-t-elle. "Après, on me prend ou on ne me prend pas, mais je de...


Lire la suite sur Europe1