Sandrine Kiberlain très vite au courant pour François Hollande et Julie Gayet : cette petite blague cruelle

Jamais le monde politique n’avait autant été entremêlé à la planète people. Pourtant, il y a six ans, en janvier 2014, quand la relation amoureuse de François Hollande et de Julie Gayet a éclaté au grand jour, et que l’infidélité du président envers Valérie Trierweiler a fait couler beaucoup d’encre, ces deux mondes n’ont presque fait plus qu’un. À tel point que des personnalités de tout bord ont pris la liberté de commenter la vie privée de François Hollande, au détriment de ses proches et, bien entendu, de Valérie Trierweiler qui a beaucoup souffert dans cette histoire.

Trompée et humiliée, l’ex-compagne de François Hollande a crié sa colère contre lui, et contre le monde entier, dans son livre Merci pour ce moment qui a tant fait parler. Elle a tenté de nuire à la réputation de l’ancien président, en dépeignant un portrait de menteur… elle qui pourtant a été dans le fauteuil de Julie Gayet quand, pendant la relation de François Hollande avec Ségolène Royal, on lui prêtait des rumeurs de liaison avec la journaliste Valérie Trierweiler. C’est peut-être un peu pour ça que les amies de Julie Gayet ont eu très peu d’égard pour elle lorsqu’elles ont appris, avant que le « Gayetgate » n’éclate, que l’actrice fréquentait le président de la République.

Sandrine Kiberlain, proche de Julie Gayet, en parlait à demi-mot sur RTL en avril 2013. « C’est vrai que l’engagement fait peur. Il y a la flippe de la cinquantaine où on est installé, on a des acquis mais on se demande si on n’est pas

Retrouvez cet article sur GALA

Incendies en Australie : Meghan Markle et Harry mettent la famille royale dans l’embarras
VIDEO - Affaire conclue : ce moment de tension entre Julien Cohen et un vendeur
Jenifer confirme une pause dans sa carrière : "Je vais prendre le temps"
Pièces jaunes : Brigitte Macron n’a rien laissé au hasard
Claude Chirac « initiée à la dure » par Nicolas Sarkozy : ce drôle de rituel matinal