Sandrine Bonnaire, victime de violences conjugales: "J'aurais aimé savoir exactement ce qu'il m'a fait"

1 / 2

Sandrine Bonnaire, victime de violences conjugales: "J'aurais aimé savoir exactement ce qu'il m'a fait"

Sandrine Bonnaire, qui a révélé en début de semaine avoir été victime de violences conjugales de la part d'un ancien compagnon, est revenue sur BFMTV sur les faits qui se sont produits il y a vingt ans. D'emblée, la comédienne qui a déjà évoqué ce sujet dans le livre À l'amour, à la vie de Catherine Ceylac, sorti en octobre dernier, explique que cette démarche "n'est pas très simple" pour elle: 

"Je n'aime pas étaler ma vie personnelle. Mais, là, aujourd'hui, j'ai décidé de le faire pour être solidaire de toutes ces femmes violentées - et de ces quelques hommes aussi, parce que ça existe même si le pourcentage est moindre. Je veux faire passer comme message que la violence sur autrui est inacceptable et qu'elle peut toucher tout le monde", dit Sandrine Bonnaire, qui a témoigné également son admiration pour Adèle Haenel après son témoignage.

L'actrice fétiche de Maurice Pialat poursuit, racontant avec précision son agression par celui qu'elle appelle aujourd'hui son "bourreau": 

"Il y a vingt ans, je vivais avec mon compagnon, qui n'était pas violent. Un jour, lors d'une dispute - nous étions en fin d'histoire -, cette personne est devenue violente d'un coup. Il m'a bloqué contre un mur. Il m'a strangulé pendant un nombre de secondes qui a fait que j'ai perdu connaissance. Je me suis retrouvée deux mètres plus loin avec une triple fracture de la mâchoire, huit dents cassés, la langue déchirée et une ouverture de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi