Sandrine Bonnaire revient avec émotion sur les violences conjugales dont elle a été victime : "J'ai encore des séquelles" (VIDEO)

Dans le livre Le soleil me trace la route, paru en 2011, Sandrine Bonnaire avait confié avoir été victime de violences. En octobre dernier, l'actrice est allée plus loin en confiant, dans le livre de Catherine Ceylac À l'amour, à la vie, que ces violences vieilles de 20 ans avaient eu lieu au sein de son couple de l'époque. Après avoir défilé ce samedi 23 novembre avec près de 150 000 personnes dans Paris pour dénoncer les violences faites aux femmes, Sandrine Bonnaire était invitée sur le plateau de C à vous ce mercredi soir. Très émue, elle est revenue sur son histoire personnelle et a détaillé les séquelles physiques et émotionnelles qu'elle a gardées et gardera à vie des violences de son ancien petit-ami.

"J'ai encore des séquelles"

"J'ai été opérée en urgence, je suis restée 5 jours à l'hôpital, j'avais rendez-vous toutes les semaines pour voir un maxillo-facial, il m'avait construit un appareil pour que je puisse ouvrir la bouche, j'avais des élastiques, j'avais toutes les dents attachées, et je devais faire aussi, parallèlement de la rééducation. Et donc, toutes les semaines j'avais rendez-vous avec ces deux médecins", a raconté Sandrine Bonnaire avant de détailler les séquelles qu'elle garde encore de ce traumatisme.

"J'avais le visage complètement de travers, je n'avais plus les dents de devant les unes en face des autres puisque c'est les autres de derrière qui ont été cassées. (...) J'ai encore des rigidités dans le visage, j'ai encore des séquelles. J'ai un os - c'est

Retrouvez cet article sur Télé-loisirs