Sandra Muller, initiatrice du mouvement #balancetonporc, gagne son procès en diffamation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© BERTRAND GUAY / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sandra Muller gagne le procès en diffamation que lui avait intenté l'ancien patron de la chaîne Equidia. En octobre 2017 et en pleine affaire Weinstein, la journaliste dénonçait sur Twitter le harcèlement sexuel qu'elle avait subi de la part d'Éric Brion . "'Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit.' Eric Brion ex patron de Equidia #balancetonporc", avait-elle alors écrit sur Twitter, lançant ainsi le mouvement "Balance ton porc", cousin français du mouvement #MeToo. Éric Brion avait alors porté plainte pour diffamation et gagné en première instance .

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une contribution reconnue à un "débat d'intérêt général"

Mais, en mars 2021, la Cour d'appel avait relaxé Sandra Muller . Une décision qui a été confirmée mercredi par la Cour de Cassation. L'instance juridique a donné raison à la Cour d'appel, estimant que les propos de Sandra Muller reposaient bien "sur une base factuelle suffisante" pour leur reconnaître "le bénéfice de la bonne foi".

Dans l'arrêt rendu mercredi, la Cour de cassation ajoute que les propos publiés par Sandra Muller contribuaient bien à "un débat d'intérêt général sur la dénonciation de comportements à connotation sexuelle...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles