Sandra Bullock : "Suis-je traitée ainsi parce que j'ai un vagin ?"

Mooréa Lahalle

Le sexisme et la misogynie à Hollywood ont bien failli pousser Sandra Bullock à abandonner le cinéma, révèle l'actrice dans une interview accordée à USA Today.

Si Sandra Bullock était l'actrice la mieux payée au monde en 2014, elle a bien failli abandonner sa carrière d'actrice. La cause ? Le sexisme omniprésent et la misogynie qu'elle subissait dans l'industrie cinématographique à Hollywood.

Lors d'une interview accordée à USA Today , l'actrice oscarisée de 53 ans a expliqué avoir été élevée en croyant que "tout le monde était égal", mais que son expérience en tant qu'actrice avait été une véritable désillusion.

"Je ne voulais pas faire partie de ce système"

"Ma mère m'a élevée avec cette idée : "Tu n'as pas besoin de te marier, façonne ton propre chemin. Gagne ton argent et deviens qui tu veux." Et je pensais vraiment qu'il n'y avait pas de disparité, que tout le monde était égal et que je pouvais faire tout ce qu'un homme pouvait faire".

Sauf que, rapidement, Sandra Bullock est confrontée aux inégalités entre les hommes et les femmes et se demande : "Oh, mon Dieu, suis-je traitée ainsi parce que j'ai un vagin ?". "C'était dur pour moi, se rappelle l'actrice, parce que je marchais avec des œillères et j'en suis arrivée à un point où je me sentais comme une moins que rien parce que j'étais une femme. C'était une pilule difficile à avaler. J'étais vraiment attristée par tout cela. J'étais dans un état d'esprit du genre, "Wow, peut-être que je dois sortir d'ici. Peut-être que je dois faire autre chose pour gagner ma vie." Je ne voulais pas faire partie de ce système."

En pleine promotion pour le très attendu Ocean's Eight où elle partage l'affiche avec Cate Blanchett et Anne Hathaway, avec un casting entièrement féminin, Sandra (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Stars et militantes : les révoltées de Hollywood
Sexisme, discrimination, inégalités dans le cinéma : les femmes font de la résistance
L'allusion féministe de Cate Blanchett pour son discours d'ouverture au Festival de Cannes
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame