Les sanctions de l'UE à l'origine de la crise alimentaire mondiale, comme le prétend la Russie ?

Les sanctions de l'UE à l'origine de la crise alimentaire mondiale, comme le prétend la Russie ?

Après des semaines de négociations, l'Ukraine et la Russie ont signé la semaine dernière un accord pour permettre aux navires ukrainiens d’exporter par la mer Noire des tonnes de céréales bloquées à cause de la guerre.

L'accord, négocié par la Turquie et les Nations Unies, fait naître l'espoir que le pire puisse être évité et que les fournitures de blé, de maïs et de semences auront bien lieu.

Mais malgré ces signes de soulagement, le Kremlin continue d’accuser l'UE et ses alliés d’être responsables de la crise alimentaire. Moscou affirme que les sanctions européennes imposées depuis le début de la guerre en Ukraine ont bloqué les exportations de Russie de produits alimentaires et agricoles.

Les responsables russes diffusent ces allégations auprès des pays africains qui sont particulièrement menacés par l'aggravation de la pénurie de céréales. L'Union européenne craint que ce discours ne s'installe et ne nuise à sa réputation internationale.

"La signature du mémorandum Russie-ONU souligne une fois de plus le caractère absolument artificiel des tentatives de l'Occident de rejeter sur la Russie la responsabilité des problèmes d'approvisionnement en céréales sur les marchés mondiaux", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Est-ce vrai ? L'UE a-t-elle interdit des produits alimentaires ?

Euronews vérifie les accusations de la Russie.

Regardez la vidéo ci-dessus pour connaître les faits.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles