Samuel Paty : nouvelle demande de remise en liberté de Sefrioui

·1 min de lecture
La cour d'appel présente celui-ci comme « impliqué directement avec Brahim Chnina », le père de la collégienne à l'origine de la dénonciation du cours de Samuel Paty sur les caricatures, dans des vidéos virales « sans aucune précaution » suspectées d'être à l'origine de l'engrenage mortel. (Photo d'illustration).
La cour d'appel présente celui-ci comme « impliqué directement avec Brahim Chnina », le père de la collégienne à l'origine de la dénonciation du cours de Samuel Paty sur les caricatures, dans des vidéos virales « sans aucune précaution » suspectées d'être à l'origine de l'engrenage mortel. (Photo d'illustration).

Ses avocats jugeant sa détention « incohérente » comparée à celle d?une autre protagoniste, le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui, mis en examen pour complicité d?assassinat du professeur Samuel Paty, a formulé en novembre une nouvelle demande de remise en liberté. Le 27 octobre, la chambre de l?instruction de la cour d?appel de Paris a confirmé la prolongation de la détention provisoire de Abdelhakim Sefrioui.

Dans l?arrêt consulté par l?AFP, la cour d?appel présente celui-ci comme « impliqué directement avec Brahim Chnina », le père de la collégienne à l?origine de la dénonciation du cours de Samuel Paty sur les caricatures, dans des vidéos virales « sans aucune précaution » suspectées d?être à l?origine de l?engrenage mortel.

« Dénégation de toute responsabilité »

La cour d?appel souligne que Abdelhakim Sefrioui a échangé au téléphone « à de très nombreuses reprises » avec Brahim Chnina qui a lui-même eu l?assassin de Samuel Paty, Abdoullakh Anzorov, « à sept reprises [?] au cours de la même période ». Les magistrats s?inquiètent aussi qu?une libération éventuelle d'Abdelhakim Sefrioui « ravive » l?émoi provoqué par l?assassinat le 16 octobre 2020 de Samuel Paty, « alors que l?anniversaire de l?attentat vient d?être célébré ».

Le 18 novembre, une juge des libertés et de la détention a rejeté la nouvelle demande de libération de Abdelhakim Sefrioui. Elle souligne dans son ordonnance sa « dénégation de toute responsabilité », mais aussi le fait que « (ses [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles