Samuel Paty : Jean Castex honore un « serviteur de la République »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole pour rendre hommage à l'enseignant Samuel Paty.
Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole pour rendre hommage à l'enseignant Samuel Paty.

Samuel Paty a été tué il y a un an, jour pour jour, pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Ce samedi 16 octobre, Jean Castex a rendu hommage à la mémoire de l?enseignant, en le présentant comme « un serviteur de la République [?] victime du terrorisme islamiste et de la lâcheté humaine ».

Samuel Paty a été « frappé à mort dans les conditions les plus abjectes qui soient, au nom de l?obscurantisme le plus barbare, tout simplement parce qu?il remplissait sa mission dans un de ces collèges de France », a affirmé le chef du gouvernement lors d?un hommage au ministère de l?Éducation nationale où une plaque a été inaugurée. Et d?ajouter : « Rendre hommage à Samuel Paty, c?est rendre hommage à la République. »

À LIRE AUSSIAu nom de Samuel Paty

« Rien ne saurait être pire que l?oubli »

Jean Castex était accompagné du ministre de l?Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, en présence de la famille de la victime et des anciens ministres de l?Éducation Vincent Peillon, Luc Chatel, Jack Lang, Jean-Pierre Chevènement, Luc Ferry, Lionel Jospin, Najat Vallaud-Belkacem et Benoît Hamon. « Rien ne saurait être pire que l?oubli », a insisté le chef du gouvernement, partageant son émotion face à la famille de l?enseignant d?histoire-géographie, sauvagement assassiné le 16 octobre 2020 pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors d?un cours sur la liberté d?expression.

« Nous devons tous les jours rester fidèles à la mémoire de Samuel Paty en [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles