Samuel Paty : hommage collatéral

Par Nora Bussigny
·1 min de lecture
Hommage à Samuel Paty à Toulouse.
Hommage à Samuel Paty à Toulouse.

Alors que devait se tenir ce lundi un hommage national à Samuel Paty dans chaque établissement scolaire, décalant la reprise des cours à 10 heures, c'est finalement une minute de silence facultative dans chaque classe qui a été organisée. Les professeurs de différentes académies ont tenu à témoigner pour Le Point de leur déception et de leur incompréhension face aux mesures adoptées. Par souci de confidentialité envers leur hiérarchie, ces enseignants ont choisi de témoigner sous le couvert de l'anonymat, leurs noms ont par conséquent été modifiés.

  • Un temps de concertation et d'échange refusé

Margot, professeure d'histoire-géographie dans un collège REP en banlieue parisienne et responsable du parcours citoyen, a travaillé avec quelques-uns de ses collègues durant les vacances à la réalisation d'un support pédagogique complet pour l'équipe d'enseignants afin d'organiser le cours de sensibilisation : « J'y ai passé trois jours, l'idée était de cumuler des ressources pour que tous les enseignants abordent avec leur classe l'attentat qui a eu lieu. Nous sommes face à un public REP, il était donc nécessaire de montrer que l'équipe des professeurs faisait bloc et de les sensibiliser, car ils en ont besoin. »

Officiellement, la matinée de reprise de tous les établissements devait être rythmée en trois temps autour de l'hommage : la réunion des professeurs pour se concerter, la tenue d'une séance de sensibilisation pour les élèves, la lecture de la lettre de Jean Ja [...] Lire la suite