Samuel Paty : hommage dans toutes les écoles de France aujourd’hui

·1 min de lecture
Des piétons passent devant une affiche représentant Samuel Paty, Conflans-Sainte-Honorine,  le 13 octobre 2021.
Des piétons passent devant une affiche représentant Samuel Paty, Conflans-Sainte-Honorine, le 13 octobre 2021.

Un an après la barbarie qui a frappé Samuel Paty et tout un pays, que reste-t-il de son combat pour la liberté d?enseigner, pour la liberté d?expression et pour la laïcité ? Lâchement assassiné pour avoir montré des caricatures de Mahomet en classe, l?enseignant devenu martyr sera honoré ce vendredi : minute de silence, débats en classe, projection de documentaires, etc. Chaque école a choisi de lui rendre hommage à sa façon.

« Les établissements ont la liberté de s?organiser. Cela pourra prendre la forme d?échanges, de discussions. C?est l?occasion de parler de la place du professeur, du savoir », a expliqué jeudi le ministre de l?Éducation Jean-Michel Blanquer. La commémoration de l?assassinat de Samuel Paty, il y a un an, « est l?occasion d?un temps de réflexion et d?échanges avec les élèves. Ce temps pourra notamment prendre la forme, à partir du cycle 3 [cm1, cm2, 6e] d'une séquence spécifique sur la construction de l?esprit critique, ainsi que sur le métier de professeur, son rôle et sa légitimité », selon le site Éduscol, qui fournit des contenus pédagogiques aux enseignants.

À LIRE AUSSIAu nom de Samuel Paty

Les sanctions en cas de perturbations

En revanche, Jean-Michel Blanquer a déjà prévenu : si ces hommages venaient à être « perturbés », les élèves concernés seront « sanctionnés », a-t-il insisté au micro de RMC jeudi. Le ministre a rappelé que de telles sanctions avaient dû être aussi appliquées l?année dernière, peu après l?assassinat. « Des [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles