Samuel Paty, Dominique Bernard… Les renseignements inquiets d’une « filière tchétchène » terroriste

Les services de renseignements sont inquiets et suivent de près une « filière tchétchène » terroriste, rapporte BFMTV ce mercredi. Des individus venus de la même région ont été impliqués dans certains actes terroristes ces dernières années. Il est notamment possible de citer l’attentat dans le quartier de l’Opéra à Paris en 2018 - ayant tué un passant et blessé d’autres personnes -, l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020, ou plus récemment, l’attaque dans un lycée à Arras tuant le professeur Dominique Bernard le 13 octobre dernier. Les trois assaillants étaient en effet originaires du nord du Caucase.

Une surveillance accrue

Dans le cadre de la surveillance de cette « filière tchétchène », les autorités françaises suivent activement une soixantaine d’individus. D’après une note de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) que BFMTV a pu consulter, des personnes originaires de la région caucasienne étaient impliquées dans sept dossiers de terrorisme. D’autres ont été mises en cause dans des projets d’attentats déjoués, dont deux en 2019 qui tentaient de s’attaquer à la communauté homosexuelle et un contre l’Élysée. En septembre dernier, trois mineurs (dont deux Tchétchènes) ont été interpellés après avoir été suspectés de préparer une attaque contre la communauté israélienne en Belgique.

Qui sont ces individus ?

BFMTV révèle encore ce mercredi que la plupart de ces jeunes ont fui les conflits du Caucase dans...

Lire la suite sur LeJDD