Samuel Little : l'appel de la police pour identifier 31 des 93 victimes du plus grand tueur en série de l'histoire

·1 min de lecture

Samuel Little a avoué le plus grand nombre de meurtres jamais attribués aux Etats-Unis à un seul et même tueur en série. 93 personnes au total, toutes des femmes. Il est mort à l'âge de 80 ans le 30 décembre 2020 à Lancaster, dans une prison d'État californienne, retrace le journal suisse Le Matin.

Samuel Little a passé plus de la moitié de sa vie à assassiner des femmes sans jamais être inquiété par la police. Grâce à des tests ADN, il est finalement arrêté le 5 septembre 2012 dans le Kentucky, pour le meurtre de trois femmes. Ce n'est qu'après 700 heures d'interrogatoire avec Texas Ranger prénommé James Holland, que le détenu a confessé ses 93 crimes, commis entre 1970 et 2005 à travers 19 États américains.

Samuel Little a dessiné le portrait de ses victimes

"Grâce aux descriptions de Little et aux portraits des femmes qu'il a dessinés, la police est parvenue à mettre un nom sur exactement deux tiers d'entre elles, soit 62", écrit Le Matin. L'ex-boxeur professionnel ciblait principalement des prostituées, des droguées, des femmes marginalisées ou des SDF. "Je n'ai jamais tué de sénatrices, de gouverneuses ou de chics journalistes new-yorkaises. Rien de ce genre! Si je vous avais tuée, ça aurait été partout aux infos le lendemain. Je suis resté dans les ghettos", avait-il confié à un journaliste du New York Times.

Dans un communiqué conjoint, le FBI, le Ministère de la justice et les Texas Rangers ont publié, le 1er décembre dernier, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Miraculeux ! La folle trouvaille d'un plombier dans le mur d'une église
Son fils se suicide à la maison, elle s’en rend compte en l’appelant pour dîner
Un père et une mère disparaissent volontairement à une semaine d'intervalle, abandonnant leur fille de 13 ans
"Il m'a dit bisou, au revoir chérie" : la femme du "Grêlé" raconte le dernier jour du tueur insoupçonnable
“Il me fallait détruire, salir, tuer” : la lettre de suicide glaçante du “Grêlé” dévoilée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles