Samuel Le Bihan, papa d'une fille autiste : "«T'en fais pas, j'suis là » fait écho à ma vie"

·1 min de lecture

Qui est Jonathan Rivière, votre personnage ?

Samuel Le Bihan : Un avocat d’affaires qui se retrouve en charge de Gabriel (Roman Villedieu, ndlr), son fils autiste, après que sa mère, dont il est séparé, a sombré dans le coma à la suite d’un AVC.

Ce père avait été peu présent auprès de son fils. Comment expliquer cet abandon ?

Par la relation qu’il entretenait avec son propre père. Il a profondément souffert d’un manque de reconnaissance. Adulte, il s’est ensuite laissé griser par les succès et l’argent.

Paradoxalement, ce gamin autiste va être sa rédemption. Pourquoi ?

Avec lui, il découvre l’essentiel : apprendre à donner et à recevoir de l’amour. Au départ, Gabriel est un fardeau pour lui : il n’entend rien à ses accès de fureur, il essaie de comprendre, puis, peu à peu, va trouver des solutions et créer un lien avec lui. De ce lien naîtra un amour fort. En entrant dans son univers hermétique, il vit des émotions exceptionnelles.

À lire également

VIDEO - Demain nous appartient : le traitement de l’autisme pointé du doigt

Marie (Lizzie Brocheré), l’éducatrice de Gabriel, n’a-t-elle pas une part de responsabilité dans ce changement ?

Oui, elle va lui donner... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles