Les samouraïs, ces héros réinventés par l’Amérique

·1 min de lecture
Ran, réalisé par Akira Kurosawa (1985).
Ran, réalisé par Akira Kurosawa (1985).

William Blanc est historien. Il est notamment l'auteur de Winter Is Coming. Une brève histoire politique de la fantasy, de Super-Héros, une histoire politique et de Le Roi Arthur. Un mythe contemporain. Il a également participé au Dictionnaire de la fantasy dirigé par Anne Besson.

Fiers combattants en armure brandissant leur katana, les samouraïs sont partout. Où que vous tourniez la tête dans la culture pop, vous risquez de tomber sur un avatar de ces guerriers féodaux japonais. Dans les mangas, évidemment, mais aussi, et c'est plus surprenant, dans la fantasy occidentale. Dans le cinéma de sabre japonais, mais aussi dans des films de science-fiction ou des polars américains, sans oublier la culture hip-hop ou les jeux de rôle. On les retrouve même dans cette publicité récente pour une marque de soupe de nouilles japonaise où l'un d'entre eux s'adonne au football freestyle dans les rues des villes brésiliennes. Pour y voir clair dans cette fascination qui traverse les continents, petite histoire d'une mode qui ne commence pas vraiment là où on le croit.

En effet, ce n'est pas au Japon que s'est créée l'image type du bushi (guerrier) comme on la connaît aujourd'hui, mais aux États-Unis, sous la plume d'un Japonais converti au protestantisme, Inazo Nitobe, auteur en anglais de Bushido, l'âme du Japon. Influencé par nombre de penseurs conservateurs occidentaux comme Edmund Burke qui, depuis la Révolution française, déplorent une aristocratie chevaleresque disp [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles