Qui est Samia Suluhu Hassan, la première femme amenée à diriger la Tanzanie ?

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

La mort du président John Magufuli, cinq mois à peine après son élection, change la donne en Tanzanie. Selon la Constitution, c’est sa vice-présidente qui le remplace. Samia Suluhu Hassan devrait diriger le pays pendant les cinq prochaines années. C’est la première femme à occuper ce poste dans ce pays d'Afrique de l'Est.

Ascension vers le sommet

Lentement mais sûrement, ce pourrait être la devise de Samia Suluhu, 61 ans, première femme vice-présidente de Tanzanie. Diplômée d'un master en économie, elle est au sommet de l'Etat depuis 2015, aux côtés de John Magufuli.

C’est à Zanzibar, son archipel natal, que Samia Suluhu fait ses premières armes en politique dans les années 2000. Elle est élue députée et nommée plusieurs fois ministre (Femmes, Jeunesse, Tourisme, Commerce) dans ce territoire semi-autonome à majorité musulmane. Sa compétence lui permet de gravir les échelons et d'accéder à un poste ministériel sur le plan national avant d’être nommée colistière sur un ticket présidentiel. Elle aime rappeler à qui veut l'entendre qu’elle est avant tout une femme déterminée.

"J'ai peut-être l'air polie et je ne crie pas quand je parle, mais la chose la plus importante, c'est que tout le monde comprenne ce que je dis et que les choses soient faites comme je le dis"

Samia Saluhu Hassan, vice-présidente de Tanzanie

Lors d'une déclaration en 2020

De l'ombre à la lumière

En tant que vice-présidente, pourtant un rôle de l'ombre, Samia Suluhu Hassan a été souvent sous le feu des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi