Sami Bouajila, « Un fils » de Tunisie, roi des César

Par notre correspondant à Tunis, Benoît Delmas
·1 min de lecture
L'acteur franco-tunisien a obtenu le césar du meilleur acteur pour son rôle dans le film « Un fils » de Mehdi Barsaoui.
L'acteur franco-tunisien a obtenu le césar du meilleur acteur pour son rôle dans le film « Un fils » de Mehdi Barsaoui.

Le sud de la Tunisie s'est invité à l'annuelle récompense du cinéma français. Un fils, coproduction franco-tunisienne tournée dans le désert, a décroché l'un des trophées les plus prestigieux de la cérémonie, celui du meilleur acteur, pour Sami Bouajila. Tournée dans le gouvernorat de Tataouine, au sud du sud du pays, pas loin de la frontière libyenne, cette histoire de filiation est le premier film de Mehdi Barsaoui. Présenté à la Mostra de Venise 2019, dans la section « Horizon », le film avait emporté le prix du meilleur acteur. Dix-huit mois après, c'est un césar qui salue les trente ans de carrière de Sami Bouajila, qui a démarré avec La Thune, en 1991, une comédie de Philippe Galland dont il était le premier rôle.

L'affiche du film "Un fils" de Mehdi Barsaoui. © DR

Il alternera films grand public et projets plus personnels. Il a été à l'affiche des Silences des palais de Moufida Tlati, écrit par Nouri Bouzid, qui obtiendra un succès critique important au Festival de Cannes de 1994 ainsi qu'une mention spéciale du jury Caméra d'or. Il a enchaîné avec un projet enragé de Karim Dridi, Bye-Bye, également remarqué à l'époque.

À LIRE AUSSILe Gabès Festival Fen fait la part belle au cinéma arabe

À LIRE AUSSIJC de Carthage ? Mahmoud ben Mahmoud : « Le film donne une idée de la complexité de la ville »

Avec Denzel Washington et Bruce Willis

Olivier Doran lui confie un des rôles du film choral Le Déménagement, succès public. Bouajila file ensuite aux États-Unis r [...] Lire la suite