La Samaritaine : mais d’où vient le nom du célèbre magasin parisien ?

·1 min de lecture
Après plus de quinze ans de travaux de rénovation, la Samaritaine rouvre ses portes au public ce mercredi.
Après plus de quinze ans de travaux de rénovation, la Samaritaine rouvre ses portes au public ce mercredi.

On connaît tous le magasin parisien la Samaritaine, qui rouvre ses portes ce mercredi 23 juin après une réhabilitation complète, juste en face du Pont-Neuf. Un curieux nom, dont les Parisiens connaissent rarement l'origine? Que vient faire cet écho à la Samarie, contrée de Palestine, en plein c?ur de Paris ?

En réalité, il fait référence à un imposant bâtiment qui trônait à cette hauteur sur la Seine, une impressionnante pompe hydraulique, machine sophistiquée destinée à puiser l'eau du fleuve pour alimenter Paris au XVIIe et XVIIIe siècle. Et, comme bien souvent pour toute fontaine, on la baptisa du nom de la Samaritaine, en souvenir de celle qui donna un jour de l'eau à Jésus, fourbu, devant le puits de Jacob, en Samarie, selon l'évangile de Jean?

Roi bâtisseur

C'est Henri IV qui est à l'origine de la construction : roi bâtisseur, il entreprend d'embellir Paris, autant pour redynamiser la capitale après les guerres de religion que pour se faire accepter par les Parisiens, très critiques envers l'ancien prince protestant? Il lance de grands travaux, la construction de la place des Vosges, la galerie du bord de l'eau sur le Louvre pour relier le Palais-Royal à celui des Tuileries, et le fameux Pont-Neuf, appelé ainsi car construit d'un seul tenant sur toute la Seine, sans aucune habitation dessus, une vraie nouveauté architecturale pour l'époque ? pour la première fois, les Parisiens pouvaient contempler la Seine en traversant leur fleuve?

Le roi décide alors [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles