Sam (TF1) François Berléand : "Lorsque l’on m’a proposé ce rôle, ça m’a bien fait rire"

·1 min de lecture

Vous êtes-vous pris pour Dark Vador quand vous dites à Natacha Lindinger, alias Sam, « Je suis ton père » ?

François Berléand : Non, car je n’ai heureusement pas la même voix. En revanche, lorsque l’on m’a proposé ce rôle, ça m’a bien fait rire. D’une part car Natacha est une amie, d’autre part parce que je l’aurais eue très jeune (dix-huit ans les séparent, ndlr). C’est pire encore avec mes deux autres enfants de fiction, Bruno Wolkowitch et Sophie Mounicot : il aurait fallu que leur maman me saute dessus quand j’avais 8 ou 9 ans. Je suis donc un père très précoce ! (Rires)

Selon vous, qu’est-ce qui pousse Vladimir, votre personnage, à vouloir finalement faire la connaissance de sa fille ?

Je peux juste vous dire qu’il était fou d’amour pour la mère de Sam. Mais, un jour, il a été mis face un choix très difficile, qu’il essaiera de faire comprendre à sa fille.

Le choix du prénom Vladimir est-il un hommage à votre papa, d’origine russe ?

C’est un pur hasard. En tout cas, ce n’est pas de mon fait. D’autant que si mon père était russe, je m’appelle François, et mon frère, Philippe.

À lire également

La Troupe à Palmade s’amuse avec… (France 2) Fra... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi