Sam Bankman-Fried, de gendre idéal des cryptomonnaies à la case prison

Un an et demi après l'implosion de sa plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX, l'Américain Sam Bankman-Fried a été condamné jeudi à 25 ans de prison pour avoir détourné 8 milliards de dollars issus des fonds de ses clients. Retour sur l'ascension et la chute de ce roi déchu des monnaies numériques.

Cet article a été initialement publié le 2 octobre 2023 et mis à jour le 29 mars 2024. L'original est à retrouver ici.

Il risquait une peine de plus de 100 ans d'emprisonnement pour fraude et association de malfaiteurs. L'Américain Sam Bankman-Fried a finalement été condamné, jeudi 28 mars, à 25 ans de prison pour avoir détourné 8 milliards de dollars issus des fonds des clients de FTX, la plateforme d'échange de monnaie numérique qu'il a créée en mai 2019. Il a fait appel du jugement.

Avant sa chute spectaculaire, "SBF" faisait pourtant figure de gendre idéal des cryptos : défenseur d'une meilleure régulation du marché des monnaies virtuelles, engagé dans de nombreuses œuvres caritatives, l'ancien milliardaire était une personnalité courtisée à Washington en raison de ses généreuses donations au Parti démocrate.

En quelques mois seulement, ce diplômé de physique du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux cheveux sans cesse ébouriffés avait fait d'une petite start-up la deuxième plateforme mondiale d'échanges de cryptomonnaies.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
États-Unis : Sam Bankman-Fried, roi déchu des cryptomonnaies, condamné à 25 ans de prison
Scandale FTX : le Who’s who de l’incroyable débâcle au royaume des cryptomonnaies
Cryptomonnaies : Sam Bankman-Fried libéré contre une caution de 250 millions de dollars