Les délires nazis de Salvador Dali

Salvador Dali dans les années 1950.  - Credit:- / AFP
Salvador Dali dans les années 1950. - Credit:- / AFP

On savait déjà que le célèbre peintre catalan Salvador Dali, décédé en 1989, avait eu de fortes sympathies pour les régimes dictatoriaux, à commencer par celui du général Franco, au pouvoir pendant quatre décennies en Espagne. On savait aussi que l'homme à la moustache fantaisiste éprouvait une certaine faiblesse pour Hitler et Mussolini. Mais on ignorait que le peintre de Cadaqués nourrissait l'espoir insistant de créer une nouvelle religion athée, haineuse et clairement suprémaciste. En effet, une lettre inédite envoyée au père du surréalisme André Breton – mouvement auquel appartenait Salvador Dali –, récemment rendue publique, révèle le projet fou du peintre. Dans cette missive, révélée par El Pais, il exprime son désir de fonder une religion « à la fois sadique, masochiste, onirique et paranoïaque ».

Et de préciser : « Une foi essentiellement antichrétienne et matérialiste, basée sur le progrès des sciences, autrement dit sans dieu et scientifique. » Cette lettre date de 1935, date à laquelle le Führer et le Duce étaient respectivement au pouvoir en Allemagne et en Italie, l'artiste n'y cache pas la profonde admiration qu'il ressentait pour les deux hommes. La nouvelle a fait l'effet d'une douche froide dans un pays qui en a fait une de ses icônes culturelles et où le musée consacré à son œuvre à Figueras, en Catalogne, est un lieu incontournable, au même titre que le musée Miro de Barcelone.

Nous ne voulons pas le bonheur de tous les hommes, mais celui [...] Lire la suite