Saluts nazis: attaqué en diffamation par l'identitaire Thaïs d'Escufon, Jean-Luc Mélenchon relaxé

·1 min de lecture
Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, lors d'une session de questions à l'Assemblée nationale, à Paris, le 5 octobre 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP
Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, lors d'une session de questions à l'Assemblée nationale, à Paris, le 5 octobre 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Un souci de moins pour Jean-Luc Mélenchon. Le candidat insoumis à l'élection présidentielle a été relaxé ce mardi dans un procès en diffamation intenté par Thaïs d'Escufon, ancienne porte-parole de Génération Identitaire, a appris BFMTV.

"C'est une nouvelle victoire des Insoumis contre l'ultra droite, qui ne recule devant aucune action, qu'elle soit factieuse ou judiciaire", a réagi Me Mathieu Davy peu après la décision du tribunal correctionnel de Nice.

La jeune femme lui reprochait notamment un tweet, publié en 2020 après une manifestation pour Adama Traoré organisée à Paris. Répondant à Julien Odoul, Jean-Luc Mélenchon avait mentionné des "saluts nazis" réalisés par des militants de Génération Identitaire sur les toits d'un bâtiment place de la République à Paris.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Thaïs d'Escufon avait expliqué être "la personne particulièrement visée" par les accusations, puisqu'elle avait été prise en photo un fumigène à la main. Elle niait ainsi avoir réalisé un salut nazi.

Selon Me Mathieu Davy, les propos de son client n'identifiaient pas clairement Thaïs d'Escufon. Faute d'identification, Jean-Luc Mélenchon a donc été relaxé.

Contacté par BFMTV, l'avocat de Thaïs d'Escufon n'a pas encore répondu à nos sollicitations concernant un éventuel appel de la décision déposé dans les jours qui viennent.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles