"Salto a un avenir" : Delphine Ernotte confiante pour la platerforme de streaming française

Salto, une plateforme de streaming 100% française bientôt mort-née ? Ce n'est pas l'avis de Delphine Ernotte, la PDG de France Télévisions, qui accorde un entretien ce mardi 22 novembre au "Figaro". Interrogée sur le futur retrait de TF1 et de M6 de la plateforme dont ces groupes privés sont co-actionnaires au même titre que France Télévisions, la responsable du service public se montre malgré tout confiante. "Salto atteindra bientôt le million d'abonnés, deux ans seulement après son lancement. Il a fait la démonstration qu'il avait de la valeur", se réjouit-elle.

Delphine Ernotte laisse entendre dans le même temps que France Télévisions pourrait se retirer elle-aussi aussi de ce service de streaming. "Salto a un avenir, mais pas avec l'actionnariat tel qu'il est aujourd'hui", résume l'invitée du "Figaro". Et d'ajouter : "Si demain il trouve un acquéreur, je n'aurai aucun problème à y laisser nos contenus".

A la recherche de 45 millions d'euros

En cas de vente de Salto, le retrait de France Télévisions de Salto permettrait au groupe audiovisuel public d'empocher tout ou partie de sa participation estimée à 45 millions d'euros, soit le montant exact manquant pour combler son budget 2023. Dans l'attente, Delphine Ernotte annonce au "Figaro" les pistes pour boucler un budget à l'équilibre : "Nous réaliserons donc 15 millions d'économies sur les programmes, 15 autres sur nos dépenses de vie courante. Enfin, le dernier...

Lire la suite


À lire aussi

Michel Field et Camille Diao éliront "Le livre favori des Français" le jeudi 15 décembre sur France 2
Audiences : Quel score pour le numéro de "Popcorn" spécial Eleven All Stars sur Twitch ?
Coupe du monde : Face aux Bleus sur TF1, Bertrand Chameroy se déshabille dans "C à vous"