Le salon du «Made in France» ouvre ses portes ce jeudi

© Thomas SAMSON / AFP

Le salon du "Made in France" MIF Expo, qui se tiendra de jeudi à lundi à Paris , attend pour sa 10e édition un record de 100.000 visiteurs, surfant sur les concepts de "relocalisation" et "souveraineté" qui se trouvent au cœur du débat public depuis la crise sanitaire. Des canapés Duvivier fabriqués près de Poitiers depuis 1840 à la start-up Le Slip Français, figure de proue de la renaissance d'une filière textile en France, le nombre d'exposants "a dû être limité à 1.000", au lieu de 800 l'an passé, a indiqué à l'AFP la fondatrice du salon, Fabienne Delahaye.

"Savoir-faire"

Lors de sa première édition en 2012, le salon avait accueilli 70 exposants et 15.000 visiteurs. "Il y a un véritable engouement pour le 'fabriqué en France' et une prise de conscience des effets délétères de la désindustrialisation qui a commencé dès les années 70 et culminé dans les années 2000", souligne Mme Delahaye en ajoutant que le salon sera placé sous le signe des "savoir-faire". Il comporte notamment cette année un espace créant ex-nihilo une sorte d'usine textile, "L'usine du futur", où seront fabriqués des vêtements devant le public, grâce à 40 machines connectées sur le site, et quelque 80 ouvriers et ouvrières.

Selon Mme Delahaye, les 18-30 ans viennent au salon MIF "pour des raisons écologiques", afin de privilégier les circuits courts et de lutter contre les émissions de CO2 causées par l'importation depuis des pays lointains. Les générations d'au-dessus insistent surtout sur "la préservati...


Lire la suite sur Europe1