Salon du jeu vidéo E3 à Los Angeles : "La grande question" pour l'avenir "est celle des usages et des publics"

franceinfo
La pratique du jeu vidéo a considérablement évolué en quelques années. L'interface et l'ergonomie sont au coeur des questionnements actuels.

"Qui joue et pour quoi faire ?", s'interroge sur franceinfo, mardi 11 juillet, Levan Sardjevéladzé, président du Syndicat national du jeu vidéo, alors que le salon annuel du jeu vidéo E3 se tient à Los Angeles (Etats-Unis) jusqu'à jeudi. "La grande question est celle des usages et des publics" pour l'avenir des jeux vidéos.

Levan Sardjevéladzé estime que ce n'est plus une pratique réservée aux jeunes garçons mais une activité beaucoup plus universelle. "On ne joue pas forcément de la même façon", affirme-t-il, assurant que tous les jeux ne se prêtent pas forcément à un changement de support, l'une des grandes innovations qui semble se dessiner pour l'avenir.

La console vouée à disparaître ?

"Est-ce qu'on va toujours avoir besoin d'une console ?", rebondit William Audureau, journaliste au Monde Pixels et spécialiste des jeux vidéos. "La grande promesse actuellement est de pouvoir commencer une partie sur son téléviseur, possiblement en passant par une console traditionnelle, et de la poursuivre sur son ordinateur." Il explique qu'actuellement, ce qui est proposé par certains acteurs du secteur est "d'intégrer la console comme l'un des supports de jeu parmi tant d'autres".

Ces pratiques posent cependant "une question importante, celle de l'interface et de l'ergonomie", selon le journaliste. Il évoque les différences notables (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi