Salmonelle: six perquisitions chez Ferrero en Belgique et au Luxembourg

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le scandale de la salmonelle des produits Ferrero qui a éclaté début avril. Six nouvelles perquisitions qui ont été menées ce mercredi par les autorités en Belgique et au Luxembourg.

Les perquisitions en Belgique menées par la police fédérale et l’Agence de sécurité alimentaire ont permis de saisir documents et ordinateurs. Elles ont eu lieu dans les bureaux bruxellois de Ferrero, mais elles se sont surtout concentrées sur l’usine d’Arlon dans les Ardennes belges. Les produits Kinder fabriqués dans l’usine Ferrero d’Arlon en Belgique sont à l’origine des cas de salmonellose en France, mais aussi en Suède, Allemagne, Pays-Bas et Royaume-Uni.

Le parquet d’Arlon a ouvert le 19 avril une enquête judiciaire à l’encontre de Ferrero pour infractions en matière de sécurité et d’hygiène alimentaires, de traçabilité et de notification, mais aussi pour lésions corporelles involontaires et pour non-assistance à personne en danger.

Perquisition au siège mondial au Luxembourg

Et au Luxembourg, dans le cadre de cette enquête belge et au titre de la coopération judiciaire, la justice et la police ont, elles aussi, mené des perquisitions, dans trois sites, dont le siège mondial de Ferrero, établi sur le territoire du Grand-Duché.

La production de l’usine d’Arlon a été arrêtée le 8 avril par les autorités belges, elle devait reprendre la production après le 13 juin, mais sur place les syndicats s’attendent à un nouveau report.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles