Dans une salle pleine à craquer, Zemmour dévoile ses premières propositions économiques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Éric Zemmour a fait salle comble au Palais des congrès de Bordeaux vendredi soir. 1.300 personnes sont venues écouter les paroles du polémiste qui s'adressait cette fois-ci à la France qui "travaille en silence, avec dignité et abnégation" et qui selon lui, est absente de  l'agenda médiatique. Un discours de campagne dans lequel il a fait ses premières propositions en matière d'économie.

Cette France qui fait face à un "tsunami de normes"

Cette France des entrepreneurs, des agriculteurs et des indépendants, que l’essayiste veut libérer de ce qu’il qualifie "d’enfer bureaucratique", et qui doit faire face selon lui à "un tsunami de normes". Il a proposé de créer un haut-commissariat, chargé de la simplification administrative. "La simplification des règles est première étape indispensable, incontournable, pour redonner de l’oxygène à nos entreprises", a-t-il lancé au Palais des congrès de Bordeaux. "Elles doivent se concentrer sur leurs métiers, leurs profits, leurs rentabilités, la qualité de leurs produits."

>> À LIRE AUSSIZemmour contre Le Pen, Macron contre LR… La double bataille à droite

Une déclaration de candidature, au plus tard, le 5 décembre

Éric Zemmour veut également baisser les impôts de production, favoriser les sociétés françaises dans la commande publique, ou encore alléger la fiscalité dans la transmission d’une entreprise familiale. Celui qui n’est pas encore candidat est donné en légère baisse dans un récent sondage. Une forme de faux plat dans sa ca...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles