Salhia Brakhlia : "Je regardais Cyril Hanouna pratiquement tous les soirs pendant la campagne présidentielle"

Salhia Brakhlia sur franceinfo: - Christophe Abramowitz/franceinfo:
Salhia Brakhlia sur franceinfo: - Christophe Abramowitz/franceinfo:

La journaliste de la matinale de franceinfo: Salhia Brakhlia était l'invitée hier du "Buzz TV" du "Figaro".

Elle se confie sans détours. Hier, en fin de journée, Salhia Brakhlia, journaliste au sein de la station franceinfo:, était l'invitée du "Buzz TV" du "Figaro". Au cours de l'entretien, celle qui a réalisé son premier documentaire pour le cinéma, "Service public", a confié regarder régulièrement "Touche pas à mon poste" et Cyril Hanouna sur C8.

"Parfois, je regarde CNews. C'est intéressant de tout regarder. Je regarde Hanouna aussi. Je regarde même souvent Hanouna", a-t-elle commencé. Et de confier : "Pendant la campagne présidentielle, je regardais pratiquement tous les soirs Cyril Hanouna. Moi, tout m'intéresse". "Puis, il a été l'un des premiers à recevoir les Gilets jaunes. C'est toujours intéressant. Ce qui m'intéresse, c'est ce que les gens ont à dire. Quand ils sont sur les plateaux télés, je regarde", a-t-elle expliqué.

"Son problème, c'est véritablement France Inter"

La partenaire de Marc Fauvelle dans l'interview de 8h30 de franceinfo: est aussi revenue sur la récente prise de parole de Cyril Hanouna qui a réclamé la privatisation de l'audiovisuel public. "Je n'ai pas compris ce qu'il voulait dire. Au début, il visait le service public en général. Le lendemain, il dit : 'En fait, pas France Télévisions, j'ai commencé là-bas et en plus, j'aime bien Delphine Ernotte'. Après, il a dit qu'il aimait bien franceinfo: et France Bleu... Je me suis dit que c'était cool", a poursuivi Salhia Brakhlia, avec le...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : "Le quiz des champions" plus fort que "Ninja Warrior"
"Ninja Warrior" : Un gagnant de "Koh-Lanta" au départ du parcours des héros ce soir sur TF1
RT France : Xenia Fedorova annonce la fermeture de la chaîne suspendue au début de la guerre en Ukraine