#SalePute ! (Arte) : Pour en finir avec la violence numérique envers les femmes

·1 min de lecture

Les réseaux sociaux sont le lieu d'une grande violence à l'encontre des femmes. Si la haine raciste et homophobe s'y déploie en roue libre, les femmes sont plus spécialement exposées au fait d'être réduit à son identité de genre, harcelé, intimidé, invité à se taire. Nombre d'entre elles sont traquées, parfois physiquement, pour avoir écrit une chronique, créé un hashtag, être apparue dans l'actualité, ou le plus souvent pour avoir simplement exprimé une opinion. Cette violence numérique a des effets très réels, notamment sur la santé physique et mentale des victimes...

À lire également

Mort de la lutteuse Hana Kimura (Terrace House, Netflix), victime du cyberharcèlement à 22 ans

« J’ai envie de te découper le ventre avec un couteau, de t’ouvrir l’abdomen… » C’est l’un des messages abominables reçu, via Internet, par Trisha Shetty, une avocate indienne, militante pour l’égalité des sexes. Des mots d’une violence inouïe, qui ont un impact sur la vie et l’équilibre des femmes victimes de cyberharcèlement. Les journalistes belges Myriam Leroy (à gauche) et Florence Hainaut les font réagir dans ce film édifiant et terrifiant.

#SalePute ! : mercredi 23 juin à 22h35 sur Arte

Frédérick Rapilly Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles