"Tu es un sale monstre!": la mère de Maëlys revient sur la reconstitution où elle a fait face à Nordahl Lelandais

·2 min de lecture
Nordahl Lelandais lors de la reconstitution de l'enlèvement et du meurtre de Maëlys, en septembre 2018 - BFMTV
Nordahl Lelandais lors de la reconstitution de l'enlèvement et du meurtre de Maëlys, en septembre 2018 - BFMTV

876450610001_6291574431001

En septembre 2018, Jennifer de Araujo, la mère de la petite Maëlys, se trouve à la reconstitution judiciaire organisée dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement et le meurtre de sa fille Maëlys. Face à elle, le meurtrier présumé de la fillette, Nordahl Lelandais, prié par les enquêteurs de revenir sur ses agissements durant cette nuit du 27 août 2017. Face à la scène, la mère de famille ne peut retenir sa colère.

"Tu l'as jetée dans la nature comme un déchet! Tu es un sale monstre, un pédophile!", lui lance-t-elle alors, comme elle l'explique ce mercredi sur le plateau de BFMTV, à l'approche du procès de l'ancien maître-chien.

Face au cri de Jennifer de Araujo, Nordahl Lelandais reste impassible. "Il m'a entendue. Il n'a rien dit du tout. Ils l'ont raccompagné dans la camionnette".

876450610001_6291574431001

"C'est tout ce qu'il est, un monstre. Il ne fait pas partie de la catégorie des humains", continue-t-elle aujourd'hui. "Elle avait toute la vie devant elle. Il a décidé de lui enlever la vie, en s'aidant du fait qu'elle aimait les animaux. [...] Il l'a jetée dans la nature comme un déchet", explique cette mère de famille brisée.

"Il faut dire les choses des fois"

Elle estime sa présence à cette reconstitution, dont des photos ont depuis été dévoilées, comme un élément lui ayant permis de mieux appréhender les événements de cette nuit.

"Je voulais y être", explique-t-elle.

D'abord, car elle n'avait pas revu le meurtrier présumé de sa fille depuis le mariage où il l'a enlevée. Mais également pour "lui dire ce que j'avais à lui dire".

"Je voulais voir où ma fille a été la dernière fois. On ne savait pas où se trouvait l'endroit de ses derniers instants", ajoute-t-elle.

Cette reconstitution a néanmoins porté le coup de grâce aux tourments que vivaient les parents de la fillette depuis sa disparition.

"Ça nous a encore plus éloignés avec Joachim (le père de Maëlys, ndlr)".

"On était encore plus tristes", se rappelle la mère de famille. Jennifer et Joachim de Araujo sont aujourd'hui séparés. Mais près de trois ans après cette reconstitution, la maman de la fillette ne regrette pas cet épisode. "Ça m'a fait du bien. Il faut dire les choses parfois".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles