Salariés : une prime de 1 000 euros ?

Récompenser les salariés qui continuent à travailler comme les caissières dans les supermarchés : c’est la volonté du gouvernement qui incite aujourd’hui les entreprises à leur verser une prime de 1 000 €. "J’invite toutes les fédérations, toutes les entreprises qui ont un accord d’intéressement notamment dans les secteurs vitaux comme l’agro-alimentaire ou la grande distribution à verser cette prime de 1 000 €, totalement défiscalisée, à leurs salariés", a déclaré Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances. Il s’agit en réalité d’un dispositif déjà existant Est-ce une nouvelle prime ? Il s’agit en réalité d’un dispositif déjà existant : la prime Macron que les entreprises peuvent verser à leurs salariés jusqu’au 30 juin, à condition d’avoir signé un accord d’intéressement. Récompenser les salariés qui travaillent encore n’est pas la priorité pour Force ouvrière. "Il n’est pas question qu’on remplace une insuffisance en matière de sécurité et de santé par une prime", explique Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière.