"Des salariés Kleenex, jetables à souhait" : Les documentaristes de Radio France dénoncent leurs conditions de travail

Sibyle Veil sur France Inter
 - Christophe Abramowitz - Radio France
Sibyle Veil sur France Inter - Christophe Abramowitz - Radio France

49 documentaristes et créateurs sonores de Radio France déplorent aussi, dans une tribune publiée hier, un "chantage" pratiqué par les directions des stations publiques lorsque qu'ils "demandent que toutes leurs heures de travail soient payées".

"Si nous prenons la parole aujourd'hui, alors que nos métiers consistent plutôt à la donner, c'est pour faire connaître nos conditions de traitement à Radio France". La Société des documentaristes de la radio publique a publié, ce vendredi 6 janvier, une tribune en ce sens relayée dans les colonnes de "Libération" et "TéléObs". Les 49 professionnels (documentaristes et créateurs sonores) réunis au sein de cette dernière conçoivent "des documentaires, des créations sonores, des reportages originaux diffusés sur les antennes publiques et édités en podcast sur les sites de France Culture, France Inter, France Bleu, France Musique, Mouv'".

"Nous gagnons moins que le smic"

Premier motif du mécontentement de ces professionnels : des revenus insuffisants auxquels s'accompagne "une précarité institutionnalisée", illustrée de la façon suivante : "Un format documentaire d'environ une heure, pour France Culture, nous est payé 1.250 euros brut, soit environ 900 euros net pour dix jours de travail maximum déclarés (80 heures), là où nous ne mettons jamais moins de vingt jours en réalité (160 heures)". Résultat, selon les calculs effectués par la Société des documentaristes de la radio publique, le compte n'y est pas : "Nous gagnons moins que le smic : 1.250 euros/160 h réellement travaillées = 7,81 euros brut, soit 5,62 euros net de l'heure !".

Le niveau de leur rémunération, estime la Société, est décorrélée du...

Lire la suite

VIDÉO - Ce patron va exaucer le rêve d'une de ses salariés en lui offrant une maison

À lire aussi

Serge July de retour dans les colonnes de "Libération"
Audiences : Flop pour l'interview du prince Harry hier soir en Angleterre
"Affaire conclue" : Caroline Margeridon victime d'une agression et blessée au visage