Les salariés d'EDF en grève contre la vente à bas prix de l'électricité

·2 min de lecture
Jacky Naegelen / Reuters

Les quatre principaux syndicats du secteur énergétique ont lancé un appel à la grève des salariés d'EDF mercredi pour protester contre la vente de l'électricité à prix réduit.

Face à la flambée des prix de l'énergie, le gouvernement a dégainé un arsenal de mesures pour contenir les factures et honorer sa promesse de limiter à 4% l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité en 2022, dans un contexte sensible à quelques semaines de l'élection présidentielle. Il a ainsi demandé à EDF d'augmenter de 20 terawattheures (TWh) le volume d'électricité nucléaire vendu à prix réduit à ses concurrents, pour le faire passer de 100 à 120 TWh à titre exceptionnel.

Cette mesure aura "un coût pour EDF compris entre 7,7 milliards et 8,4 milliards d'euros en fonction des prix de marché", avait indiqué le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire . Après cette annonce, les quatre principaux syndicats du secteur énergétique ont lancé un appel à la grève des salariés d'EDF mercredi.

Christophe Castaner ne comprend pas la colère des salariés

Le patron des députés LREM Christophe Castaner a affirmé mercredi qu'il ne comprenait pas la colère des salariés d'EDF, en grève contre la demande de l'Etat-actionnaire de vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents afin de contenir la facture des ménages et des entreprises.

"Non, je ne le comprends pas parce que quand vous avez la fierté d'être dans une entreprise publique comme EDF, vous assumez aussi de contribuer à la solidarité nationale", a-t-il affirmé sur France 2, interrogé sur "le coup de colère" des salariés en grève ce mercredi.

Il a rappelé qu'EDF était "une entreprise publique détenue à 80% par l'Etat (qui fait donc partie) du patrimoine des Français" et assuré que le prix de l'électricité aurait "augmenté de 44%" sans les mesures prises par le gouvernement.

"Quand EDF a connu des difficultés, l'Etat a toujours été présent. Et l'Etat sera(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles