"Salam", le documentaire de et sur Diam's présenté à Cannes

Diam's, ici en 2010, va revenir dans un documentaire produit par BrutX intitulé
Diam's, ici en 2010, va revenir dans un documentaire produit par BrutX intitulé

Diam's, ici en 2010, va revenir dans un documentaire produit par BrutX intitulé "Salam". (Photo: AFP via Getty Images)

FESTIVAL DE CANNES - Elle se faisait très discrète depuis l’annonce de la fin de sa carrière en 2012. Dix ans plus tard, la rappeuse Diam’s fait un retour inattendu avec un documentaire, Salam, qui sera présenté en avant-première au Festival de Cannes.

Dans ce documentaire, Mélanie Georgiades, alias Diam’s, “se raconte à coeur ouvert”, indique un communiqué publié ce vendredi 29 avril par la plateforme BrutX. “Pour la première fois face caméra elle se confie, sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’islam”, est-il précisé.

La santé mentale chez les artistes

Diam’s a commencé sa carrière dans les années 1990, avec un premier album sorti juste avant ses 20 ans, en 1999. S’en sont suivis de nombreux tubes comme La Boulette,Jeune Demoiselleou Confessions nocturnes en duo avec Vitaa.

Après une profonde dépression en 2007, Diam’s a été hospitalisée et a été diagnostiquée bipolaire. L’année suivante, elle s’est convertie à l’islam. Après l’annonce de la fin de sa carrière de chanteuse, elle avait annoncer partir vivre en Arabie Saoudite. Ce sont donc sur tous ces thèmes que devrait s’exprimer l’artiste.

Salam montre ainsi les difficultés d’exister dans le regard des autres, du public, et aborde la problématique de la santé mentale chez une grande artiste française et le choix délicat de changer de vie”, conclut le communiqué.

À voir également aussi sur le Huffpost: En compétition à Cannes, “Les crimes du futur” dévoile sa bande-annonce

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles