Salaires des enseignants: Blanquer fixe l'objectif de 2000 euros net minimum par mois d'ici 2024

·2 min de lecture

Le ministre de l'Éducation a considéré que la revalorisation salariale envisagée pour les enseignants français pourrait mener à des salaires de 2000 euros net mensuels pour tous les professeurs dès 2024.

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a confirmé, lors d'une interview à Brut ce mardi, son engagement concernant la revalorisation des salaires des enseignants. Et lors de cet entretien, il a fixé un objectif de "2000 euros net minimum pour tout professeur en 2024".

Interrogé sur le salaire des enseignants français, considéré comme l'un des plus bas en Europe, Jean-Michel Blanquer a déclaré qu'il "comprenait totalement" les enseignants français qui réclament une revalorisation de leur salaire. 

"Les salaires au tout début (d'une carrière de professeur), c'est vrai, ne sont pas très élevés", a d'abord reconnu Jean-Michel Blanquer, avant de se défendre: "Je suis le ministre qui s'est le plus engagé pour changer ce fait. Et nous avons amorcé maintenant le processus qui permet de changer cela, en commençant par les plus jeunes".

"Ça y est, le chemin est pris"

"Ça y est, le chemin est pris. Le chemin, c'est 2000 euros net par mois pour tout professeur minimum", a promis le ministre. "Si on prolonge la courbe que nous avons amorcée, c'est en 2024 qu'on doit arriver à un résultat de ce type".

"Il y a encore moins d'un an, c'était 1700 euros net par mois pour commencer sa carrière de professeur. Avec les mesures que nous prenons, en février 2022, ce sera 1869 euros net par mois", rappelle le ministre de l'Éducation sur Brut. Mercredi dernier, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a présenté aux syndicats le détail de l'enveloppe de 245 millions d'euros pour le budget de 2022 destinée à la revalorisation des revenus des enseignants, avec des primes allant de 57 euros net par mois pour les plus jeunes à 29 euros pour ceux en milieu de carrière. 

Le scénario retenu est celui qui, parmi les cinq envisagés, concerne le plus d'enseignants (58%), selon des syndicats enseignants. Il propose pour 2022 "une augmentation allant de 57 euros net mensuels pour les néo-titulaires ayant une à deux années d'ancienneté à 29 euros net par mois pour les enseignants ayant de 14 à 22 années de carrière", selon le Snalc (secondaire), le Snes-FSU et le Se-Unsa. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles