Le salaire de la peur (France 3) : comment l'Amérique latine a été reconstituée ... en Provence !

·1 min de lecture

Palme d'or à Cannes et Ours d'or à Berlin en 1953, Le salaire de la peur, diffusé ce soir sur Arte, est l'œuvre la plus noire, la plus cruelle et la plus désespérée d'Henri-Georges Clouzot. À Las Piedras, une ville frontière d'Amérique latine, quatre Européens acceptent une mission suicide pour payer leur billet d'avion de retour : Jo et Mario, deux Français (Charles Vanel, et Yves Montand) Luigi, un Italien (Folco Lulli), et Bimba, un Allemand (Peter van Eyck) doivent transporter en camion de la nitroglycérine pour souffler l’incendie d’un puits situé à 500 kilomètres. Contre les 2 000 dollars proposés par la compagnie pétrolière, ils entament un voyage au bout de l'enfer.

C'est à l'occasion de son voyage de noces au Brésil avec Vera Clouzot, que le cinéaste a eu l'idée d'adapter le roman de Georges Arnaud paru en 1950, Le Salaire de la peur est d'ailleurs le premier film où la jeune femme apparait devant la caméra de son époux. Il la dirigera à nouveau dans Les Diaboliques et Les Espions. Bien que l'action se situe dans une contrée imaginaire d'Amérique Centrale, l'équipe du film a créé l'illusion de ces paysages… en Camargue. Le tournage s'est déroulé intégralement en Provence, où les nombreux décors ont été reconstitués. Las Piedras, ville fantôme et prison à ciel ouvert, dont tous rêvent de s'échapper est une pure invention : elle a été construite par l'équipe d'Henri-Georges Clouzot en Camargue, à 25 kilomètres de Nîmes, avec de fausses maisons, un faux cimetière, de faux (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Sophie Marceau (Mme Mills) : "Je n'avais pas les bonnes mensurations pour jouer la James Bond girl"
The Gentlemen (Canal+) : un film de gangsters jubilatoire ou une autoparodie laborieuse ?
Réouverture des cinémas : un plan de reprise en trois étapes avec des jauges progressives
Disney+ : les nouveautés de la semaine du 19 au 25 mars 2021
Corinne Masiero recadre sèchement Stéphane Tapie qui l'a qualifiée de "laideron" dans TPMP